Pas moins de 20 % des courtiers immobiliers du Québec5 sont rassemblés sous la bannière RE/MAX, ce qui permet à celle-ci de réaliser presque la moitié des ventes de propriétés inscrites dans la province6 . C'est certainement ce qui permet à RE/MAX d'être la seule bannière du secteur immobilier à figurer sur la liste des 30 entreprises les plus admirées des Québécois, selon Léger Marketing et le journal Les Affaires.

Ces transactions, qu'elles concernent des biens neuf ou d'occasion, font intervenir des intermédiaires, tels que des entreprises (diagnostic immobilier, agence immobilière, société civile de placement immobilier, société civile immobilière, société foncière, etc.) ou des corps de métier (agent immobilier, expert, géomètre-expert, marchand de biens, négociateur immobilier, notaire, etc.).
De plus, l'acheteur s'engage, au cas où il vendrait ou céderait ses droits dans l'immeuble faisant l'objet du présent acte, ou au cas où il les hypothéquerait, à faire assumer expressément par tel acheteur ou cessionnaire toutes les clauses et conditions contenues au présent chapitre « Règlements d'harmonie ». Dès que tout acheteur subséquent ou cessionnaire aura pris l'engagement de respecter toutes les clauses et conditions contenues au présent chapitre « Règlements d'harmonie » tout vendeur sera alors automatiquement dégagé de toute responsabilité à cet égard.

Centris pallida serve numerous roles for the environment. Like most other bees, they are essential for pollination. Specifically, they pollinate cacti, desert willow, and palo verde.[14] The tunneling ability of these bees aerates the soil, and this allows water from rain to reach plant roots quickly. Their nitrogen rich feces fertilizes the soil.[15] Their stings are mild, so they are not dangerous. The only downside with respect to humans is that their burrowing can leave unsightly mounds. If an area has a large density of burrowing females, then these mounds can be quite noticeable and are difficult to get rid of.[14]

Initially, the DuProprio application only featured properties for sale in a list, as it was not possible for a library to display Google Maps in a mobile app in 2009. In order to create what is now a commonplace experience for users, our team developed a custom MapKit based on Google Maps Web to display the tiles of the map. We also had to add our own implementation of touch handling and native positioning of properties, because internet performance on mobile devices was terrible at the time. This shows how incredible technological challenges are sometimes hidden behind the simplest user experiences.

Collaboration is of the utmost importance at Centris. It takes shape with our team, with our real estate clients, and with our valued partners from Québec and elsewhere, with whom we design approximately 50% of our tools. We encourage the pooling of talent to develop innovative solutions for real estate professionals and adapt tools based on a particular geographical context. At Centris, we see big and we see far: partnerships are essential to our progress.
Macintosh Centris is a family of personal computers designed, manufactured and sold by Apple Computer, Inc. in 1992 and 1993. They were introduced as a replacement for the six-year-old Macintosh II family of computers; the name was chosen to indicate that the consumer was selecting a Macintosh in the center of Apple's product line. Centris machines were the first to offer Motorola 68040 CPUs at a price point around $2,500 USD, making them significantly less expensive (albeit slower) than Quadra computers, but also offering higher performance than the Macintosh LC computers of the time.
The other category of behavior (the hoverers) uses a very different strategy that relies on the inherent limitations of the patroller strategy. Females won't have copulated with a patroller if they weren't found before emerging, or if they departed while the male that found them was fighting off a rival. The hoverers will wait either near plants that are close to emergence areas, regardless of whether the plants are flowering, or at flowering trees and shrubs well away from the emergence areas. These bees will hover anywhere from a few centimeters to eight meters in the air. Since patrollers are generally looking at the ground to find emergence areas, hoverers have less competition over escaped females. Those that are close to the emergence areas are able to quickly spot any females that got away from the patrollers. Male bees that are away from emergence areas stake out flowering plants in the hope that virgin females will arrive seeking food. Also, low-emergence areas are less likely to be patrolled, and thus, more females emerge without copulating.[9]
Ne pas jeter de cheveux, « Q-Tips », tampons, serviettes hygiéniques ou autres dans la toilette car cela peut la bloquer. De plus, éviter de mettre dans votre réservoir et/ou bol de toilette, des blocs du genre pastille bleue ou à l'eau de javel et autres produits commerciaux vendus pour nettoyer ou parfumer votre toilette. Ils sont très dommageables pour votre toilette. Il se forme une espèce de pellicule gluante transparente qui empêche le mécanisme de votre toilette de bien fonctionner.
Si seulement acheter une maison se résumait à apposer sa signature au bas d’un contrat. Malheureusement, il faut composer avec des modalités ou des clauses compliquées, des termes juridiques alambiqués, des exigences en matière d’inspection et de divulgation, des formulaires d’assurance qui n’en finissent plus, des règles hypothécaires qui changent sans cesse… La liste des procédures et des documents requis semble infinie. Peu importe la complexité de la transaction, un détenteur du titre REALTOR® peut vous aider à y voir clair.
VENDUE 6 SEMAINES APRÈS LE PASSAGE DE BYE BYE MAISON - Brigitte et Enock vont à Blainville cette semaine afin de mousser la vente d’une maison située dans un quartier en pleine gentrification. Au salon, la pièce est chaotique. Les meubles sont disparates, et la coloration, alourdissante. Aussi, l’accès à l’escalier y est bloqué. La couleur et la déco seront ajustées, et l’accès à l’escalier, libéré. À la salle à manger, on retrouve un ramassis de meubles et d’objets, et une table mal positionnée. Résultat : la délimitation entre la salle à manger et la cuisine est compromise. Nous allons, entre autres, faire remiser le surplus de meubles, et repositionner ceux qui restent. Dans la cuisine, tout est aligné le long du mur, avec un gros vide au centre. L’ouverture du mur qui sépare la cuisine et l’escalier n’offre un point de vue intéressant de nulle part. Nous la fermerons partiellement de façon originale. Le superflu sera également remisé. Vous en apprendrez également sur la gentrification, et sur les couleurs chaudes et froides.
×